Etienne Besancenot, directeur général du Domaine du Château Caraguilhes

Les moines Cisterciens ont dès le 12e siècle commencé à développer la culture de la vigne en Corbières. Ces moines étaient alors reconnus pour être des vignerons très avertis et rapidement leurs domaines agricoles sont devenus très prospères. Caraguilhes était l’un de ces domaines et l’un des plus importants ! En effet idéalement situé sur le terroir de Boutenac, Caraguilhes couvre une surface de 600 hectares comprenant un vignoble de plus de 100 hectares d’un seul tenant, entouré par 500 hectares de garrigue. Le domaine est situé à quelques 30 kilomètres de la mer Méditerranée avec des altitudes variant de 100 à 180 mètres, et le vignoble est exposé au vent du nord-ouest (c’est la fameuse Tramontane) qui assainit naturellement les vignes.

Les chroniques du jour :

  • David Cobbold sur Deux hommes remarquables nous quittent : Pierre Galet et Georges Duboeuf
  • Philippe Faure-Brac sur Crémant d’Alsace
  • Laure Gasparotto sur La naissance d’une nouvelle famille de vins, avec le premier salon des Vins volcaniques (du monde entier) à Clermont-Ferrand fin janvier
Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *